Infirmier Forumzen


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Eval n°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Manolo
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 718
Age : 36
Emploi : Infirmier de Nuit en Cardiologie
Date d'inscription : 08/02/2006

MessageSujet: Eval n°1   Mar 21 Aoû - 12:31

affraid Cas Clinique:

Monsieur C. André, 51 ans, de nationalité française est hospitalisé en service de pneumologie depuis le 18 novembre 1999 pour dyspnée, douleurs thoraciques droites et altération de l'état général. Monsieur C. est issu d'une famille de 9 enfants; il est célibataire et vit chez sa mère avec un de ses frères; ceux-ci lui rendent visite 2 fois par semaine.

Ancien manutentionnaire, Monsieur C. est au chômage depuis 10 ans et perçoit une allocation spécifique de solidarité s'élevant à 2400 f par mois.
Il mesure 1m55 et pèse 51 Kg. Ses cheveux sont longs, son visage est déformé par une fracture ancienne des os propres du nez. Son teint est très pâle. Il présente un mauvais état dentaire.
Il bénéficie de la sécurité sociale et d'une prise en charge à 100% depuis mai 1999.

Antécédents
-Pleurésie en 1976
-Tabagisme: 1 paquet par jour depuis l' âge de 15 ans
-Alcoolisme chronique.

Histoire de la maladie

Le 16 mars 1999, Monsieur C. est amené aux urgences de l'hôpital pour dyspnée et malaise. Il est orienté en réanimation pour insuffisance respiratoire subaiguë.
La radiographie pulmonaire réalisée met en évidence un hydro-pneumothorax droit.
La pose d'un drain thoracique permet l'évacuation de 1800ml de liquide séro-hématique.
La tomodensitométrie thoracique réalisée met en évidence une masse pseudo tumorale du lobe inférieur droit, des adénopathies médiastinales et para hilaires droites.
Après ablation du drain thoracique, Monsieur C. est transféré en pneumologie le 6 avril 1999 pour exploration de cette masse tumorale.
L ' échographie abdominale et la scintigraphie osseuse montrent des métastases hépatiques et osseuses secondaires à un adénocarcinome pulmonaire.

Un traitement par 7 cures de chimiothérapie est institué et comprend :
-PARAPLATINE ( anticancéreux) 675 mg à J1 .
-NAVELBINE ( anticancéreux) 45 mg à J1 et J8.
-KYTRIL ( antiémétique) 1 ampoule à J1.

La numération formule sanguine réalisée avant la première cure de chimiothérapie montre un taux d'hémoglobine à 8 g /dl nécessitant la pose de 2 culots globulaires. Monsieur C. est de groupe A positif.

Une chambre implantable pour perfusion est posée le 20 avril 1999.
Monsieur C. quitte le service le 23 avril 1999 pour retourner à son domicile.
La chimiothérapie est pratiquée en hôpital de jour et semble bien tolérée.

Une échographie abdominale réalisée en juillet 1999 révèle la persistance de trois nodules hépatiques et la suspicion d'un nodule intra rénal gauche. Monsieur C. a refusé la tomodensitométrie cérébrale.


Devant l'échec des premières cures, un nouveau protocole de 3 cures est mis en place :

-GEMZAR ( anticancéreux) 1500mg dans 250 ml de sérum physiologique en perfusion de 30 minutes à J1, J8, J15.

-PRIMPERAN ( antiémétique) 10mg 3 ampoules à passer en 10 minutes.

-SOLUMEDROL ( anti inflammatoire stéroïdien ) 80 mg en IV lente avant l'injection de GEMZAR.


A son arrivée dans le service le 18 novembre 1999

il est prescrit du SKENAN LP 60 mg matin et soir et une oxygénothérapie à 3 litres par minute. Devant la persistance des douleurs, les doses de Skénan sont augmentées puis remplacées par de la morphine.

Le 31 janvier 2000, Monsieur C. pèse 45 kg, il est de plus en plus essoufflé, sa saturation pulsatile en oxygène est à 90%. Malgré la morphine, il reste douloureux lors des mobilisations. Devant l'aggravation de son état général, et compte tenu du pronostic du patient, l'équipe propose un transfert en unité de soins palliatifs mais Monsieur C. refuse de changer de service. Monsieur C. est apprécié pour sa gentillesse. Résigné, il accepte les soins et pose peu de questions bien qu'ayant connaissance de son diagnostic.

Il est donc institué le traitement suivant :

-MORPHINE { analgésique opioïde ) 100 mg 124 heures en intra veineux à la seringue électrique.

-SCOPOLAMINE{ antisécrétoire ) 4 ampoules /24 heures en intra veineux à la seringue électrique.

-TRANXENE 20 mg 2 fois par jour en intra veineux.

-PLASMALYTE {soluté d'hydratation) 2 litres par 24 heures .

-OXYGENOTHERAPIE 8 litres / minute { lunettes nasales )

-AEROSOL : BRICANYL { bronchodilatateur ) 1 ampoule 3 fois / 24 heures.

-Pouls, pression artérielle, température, saturation pulsatile en oxygène 3 fois / 24 heures.

-Soins de bouche à l'Eludril {antibactérien) 4 fois 124 heures.

-Humidificateur


Le traitement intra veineux est posé au niveau de la chambre implantable.


Monsieur C. est de plus en plus souvent perturbé. Confus et angoissé il dit à maintes reprises « je ne veux pas mourir seul et sans soin ». Il redoute la mort et se sent prisonnier avec les « fils de la perfusion ».

Il est pris en charge pour ses soins d 'hygiène. Très pudique, la pose d'un étui pénien le gêne. Il dit avoir l'impression d'être un enfant.
Bien que très faible Monsieur C., avec l'aide de l'infirmier et de l'aide soignant se lève et passe un moment au fauteuil. Il fume une cigarette avec l'accord de l'équipe médicale.
Malgré un matelas anti escarres et des massages au Sanyrène, des rougeurs cutanées apparaissent au sacrum et aux talons générant une douleur dont il se plaint.
Il mange peu, a refusé de déjeuner ce matin, et n'a accepté que de l'eau à la seringue.
Il a à sa disposition des briques d'aliments liquides hyper caloriques auxquelles il ne touche guère.
Devant son état critique, et à sa demande, sa mère est contactée téléphoniquement afin qu'elle se rende à son chevet. Se disant fatiguée, elle ne viendra que la semaine prochaine.


1.) En vous appuyant sur le diagnostic médical, sur les éléments cités dans le texte et vos connaissances, dégagez les problèmes réels et /ou potentiels de Monsieur C. le 31 janvier 2000. L'argumentation des problèmes est attendue, c'est à dire les signes, la ou les causes et les conséquences éventuelles.
Parmi ces problèmes, formulez 2 hypothèses de diagnostic infirmier sous forme de P .E.S (Problème, Etiologie, Signes) ou P .F .S ( Problème, Facteurs favorisants, Signes )

2.) En regard des prescriptions médicales soulignées dans le texte, expliquez l'intérêt de chacune d'elles et citez les éléments de surveillance.
Consigne : Les calculs de dose ne sont pas attendus dans cette question.

3.) Donnez la définition et les buts des soins palliatifs .

4.) A vant la 1 ère cure de chimiothérapie, une transfusion a été prescrite. Les résultats du contrôle pré-transfusionnel étaient les suivants :
-Commentez les résultats du tableau pré transfusionnel
-La transfusion est elle possible et pourquoi ?


Anti A Anti B

Monsieur C X 0
Culot n°1 x x


x = agglutination et 0 = pas d'agglutination


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://infirmier.forumzen.com
 
Eval n°1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eval Ulysse L'outre d'Eole ?
» Eval poésie 6ème
» Eval expansions du nom 5ème
» eval sur fantastique
» Evaluation sur le discours explicatif (4ème)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infirmier Forumzen :: Evaluations :: Cancérologie / Hématologie-
Sauter vers: