Infirmier Forumzen


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le T.E.F.E. et l'oral...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Manolo
Admin
Admin


Nombre de messages : 718
Age : 36
Emploi : Infirmier de Nuit en Cardiologie
Date d'inscription : 08/02/2006

MessageSujet: Le T.E.F.E. et l'oral...   Dim 10 Fév - 16:46

Choix du sujet

En fin d’année 2003, les formateurs nous ont demande de choisir un thème pour effectuer notre travail de fin d’étude
J’avais déjà réfléchi au sujet que je désirais aborder
Ce thème s’est impose à moi suite a un stage effectue dans un service d’urgence
Dans ce service, j’ai pu rattacher mon expérience a d’autre situation vécu en stage
J’ai parlé de mon sujet a quelques étudiants de ma promotions
Ils se sont montrés intéresse et j’ai recueilli quelques témoignage auprès d’eux.
Par la suite, j’ai pu observe dans d’autre lieu de stage différent comportements et les rattacher à ma problématique.
J’ai également interrogé plusieurs infirmiers sur un site Internet (infirmier.com) qui ont soit témoignés ou se sont interroges sur leur pratique
Pendant Toute cette période, Je m e suis beaucoup inquiète du choix de mon sujet car je ne voulais surtout pas être dans le jugement

Elaboration de la problématique

La formulation correcte de la problématique m’a pris beaucoup de temps.
Lors des travaux de groupe « dit de débroussaillage » je n’ai pas réussi a énoncer ma question de recherche.
Cela à pu être réalisé lors de la dernière séance avec l’aide des autres étudiants et surtout de ma guidante.

Exploration théorique

c’est à partir du plan que j’ai oriente mes lectures
J’ai du faire une sélection car le sujet est richement documenté. Au fils des lectures, je me suis appropriée le thème de ma recherche.
J’ai dans un premier temps lu les ouvrages, puis classé les passages qui m’intéressaient suivant leur date de parution, enfin j’en ai fait une synthèse pour rédiger la partie théorique.
J’ai rencontré plusieurs personnes pouvant être intéressées par ma recherche.
Une de celle ci m’a donne de précieux conseil et m’a soutenu lors de l’élaboration de la partie théorique.

Analyse

Pour établir mes grilles de questions, j’ai repris la partie théorique.Dans celle ci j’ai repris sous forme de questions les thèmes les plus pertinents.
J’ai décide en accord avec ma guidante de réaliser deux types de questionnaires différents, afin de croiser les réponses et d’enrichir mon analyse
J’ai ensuite fait lire mes questions à quelques infirmières travaillant en service d’urgence. Elles ont été très intéressées par ma recherche.
Après recueil de mes questionnaires, il m’a fallu 2 semaines de réflexion pour savoir comment utiliser cette matière.
J’ai alors regroupé ces questions suivant leur contenu et ce que je pouvais en attendre.

Conclusion

Dans la conclusion, j’ai parlé de façon générale de mon travail, en indiquant ce qu ’il m’a apporte et aussi ces limites et aussi son intérêt dans ma future profession.



Citation :
AUTO-EVALUATION DU TRAVAIL

Les points négatifs

Je vous remets une feuille d’erratum concernant les fautes d’orthographe, les erreurs de ponctuation et les fautes de frappe
En premier ce travail fait 36 pages au lieu des 15 à 20 pages conseilles ;j’ai encore beaucoup de mal à trouver quelle partie j’aurai pu réduire ou enlever
Dans la page de remerciement, j’ai mal orthographie le nom de Mme Agaësse, j’ai mis 2 FF a la place de 2 SS ;Je me suis excusé auprès d’elle la semaine dernière.
Page 5 En petit b ( 8e ligne en partant du haut)
Je parle du lavage et ou désinfection des mains. j’aurai du rajouter que des fiches techniques doivent décrire la technique dans chaque cas ;cela aurait pu permettrent de savoir dans quel cas on pratique un lavage ou une désinfection des mains
En petit d (13e ligne)
Je parle du matériel souillé et de matériel réutilisable
J’airai du citer les procédures d’entretiens qui sont la stérilisation ou la désinfection
Page 7 chapitre sur les différents gants d’examen non stérile (9eme ligne )
J’ai mal formule ma phrase : j’aurai du dire :
Les gants non poudrés sont également à préconiser en cas de passage de solution hydro alcoolique sur les mains
Page 8 chapitre f Ligne (5e ligne) il manque des tirets
Les cellules de langherans assurent un rôle dans
La kératinisation
Les réactions immunitaires épidermiques de défense contre les bactéries les virus
Jouent un rôle majeur dans l’allergie de contact
Cela aurait permis une lecture plus claire
Page 9, ligne (6e ligne) ,
Je dis que plusieurs textes législatifs ont été élaborés de 1991 a 1994
J’aurai pu citer leur références en note de bas de page ;Il s’agit de la loi du 18 janvier 1991 qui rend la vaccination contre l’hépatite B obligatoire
Du décret du 4 mai 1994 qui a pose le principe de la responsabilité de l’employeur vis à vis de la sécurité du personnel par rapport au risque biologique
Page 10, (ligne 9):
J’aurai pu formuler ma phrase ainsi :
Afin de déterminer le statut sérologique du patient, un prélèvement sera effectue avec son accord, un autre prélèvement sera fait sur le soignant accidenté puis porte au service de médecine du travail
Page 12, (ligne 10)
Dans la conclusion j’ai dit en parlant des gants, qu’ils protégent plus que la peau
J’aurai du dire plutôt qu’ils protégent mieux que la peau
Dans la deuxième partie page 19, dans le chapitre présentation de l’outil d’enquête
J’aurai pu ajouter que j’ai envoyer 60 questionnaires sur 3 services pour un retours de 20 questionnaires.
Certaines questions dans mes grilles ont été mal formulé , je n’ai pas pu les utiliser
Celle sur la définition des AES
Une sur les patients a risque
Dans le questionnaire remis au cadre, il manque les numéros aux questions 5,6,7
Page 20
Dans objectifs des questions poses, j’aurai pu rajouter en note de bas de page que les questionnaires se trouvaient en annexes
Page 29 dans le chapitre connaissance du bénéfice du port de gants et représentation lie à celui ci
J’emploie le terme annihiler, j’aurai pu rajouter sa définition(réduire, paralyser la volonté de quelqu’un ; dictionnaire du petit Larousse illustre 2001)
Page 31 dans le dernier paragraphe
Je dis que les même moyens d’information et de formation sont cite par les cadres de santé, j’aurai pu préciser dans deux services sur 3, car un des cadre n’a pas répondu a cette question
Dans l’annexe numéro 3
Il y a une phrase illisible »le traitement doit se faire dans les 4 heures suivant l’accident
Les points positifs

Au fils de ce travail, je pense mettre approprié le sujet ;
J’espère avoir approfondi mon thème de recherche et qu’il en ressort de la cohésion et une réelle implication
J’espère avoir été fidèle aux auteurs et aux soignants
Je peux dire qu’a la fin de ce tfe, j’ai ressenti un grand soulagement mais aussi un sentiment de satisfaction d’avoir réussi à produire cet écrit
Cela dit, je suis consciente que rien n’aurait été possible sans l’aide de toutes les personnes qui m’ont assisté tout au long de ce travail et je les remercie encore

Points à rajouter

Page 6
A propos des gants, article recueilli sur infirmier.com, daté du 18 juin 2004
Je peux rajouter qu’il existe un nouveau type de gant stérile et réserve aux chirurgiens qui sont l’arme la plus efficace en cas de piqûre accidentelle lie a un contact sanguin.
Ils est composé de 2 couches en caoutchouc qui entoure une couche intermédiaire renfermant des réservoirs rempli de des infectant.
Actuellement ces gants sont réservé aux chirurgiens car leur prix est très élevé, mais il se pourrait que leur utilisation soit dans le futur soit entendu a d’autre activité ( pompier, policier)

Page 6
c) conséquence de l’effet barrière.
Je peux rajouter, le témoignage d’un chirurgien Dr Patrick Cohen qui m’a téléphoné a mon domicile le 6 octobre à 16 heures pour me donner des précisions sur la nature de sa piqûre a l’origine de son infection par le sida.
Dr Cohen est un chirurgien orthopédique qui a été contaminé par le sida en 1983 au cours d’une intervention chirurgicale en opérant une patiente séropositive et s’est blessé à l’index gauche Par une aiguille a suture qui a seulement franchi la barrière cutanée et a été déclare en accident du travail.
Le sida a été diagnostiqué en 1994, depuis cette date il est sous tritherapie.
Son témoignage est intéressant car cela prouve que même une piqûre sous cutané peut entraîner une contamination sanguine. Dans mon enquête les infirmiers ne portaient pas de gants pour effectuer les injections sous cutanée pour la moitie d’entre eux et considéré ce geste sans risque sanguin.

page 9
chapitre épidémiologie de AES
pour compléter ce chapitre, j’ai recherche des parutions plus récentes
j’ai trouve sur le site Internet du Geres un article sur « la 15e journée annuelle du Geres » qui s’est déroulé le 17 septembre 2004.
ils font le point sur l’état des connaissances dans le domaine de la prévention des risques infectieux lies à l’exposition accidentelle au sang et au produit biologique
résultat
c’est l’observatoire ACMS des accidents avec exposition au sang qui a publié ces résultats datant du 1er juillet 2004, et diffusé le 11 octobre 2004.
Pour l’année 2004, sur 35 000 salariés, il y a eu 363 AES en milieu de soins, ce qui représente 1% des salariés.
Ces AES sont survenus dans 70% des cas dans des hôpitaux, clinique, centre de dialyse
Plus de la moitié des AES ont été déclarés par le personnel IDE (55%)
Les piqûres représentent 75,7% des causes d’AES
25% sont dû à des injections et les ¾ (75%) de celle ci sont des injections sous cutanée
La part des AES survenant à l’occasion de prélèvement représente 10% des cas, dont 1/3 se produisent lors des prélèvements des gaz du sang.

Par rapport aux causes d’AES que j’ai cité dans le chapitre sur « épidémiologie des AES » en page 9
Je peux dégager entre ces deux enquêtes certaines tendances.

En 2004, les infirmiers restent la catégorie professionnelle la plus exposée aux risques d’AES avec 55% d’AES en 2004 et 48% d’AES en 2000
Les piqûres représentent toujours en majorité la première cause d’AES (75,7% en 2004) ( 71,8% en 2000)
Les piqûres superficielles restent le principal motif d’accidents lors des injections. Cela représente en 2004,75% des piqûres lors des injections sous cutanés contre (51,6% en 2000)
La part des AES survenant à l’occasion des prélèvements était de 30% en 1990
Pour descendre en 2000. à 16,3% dans la première enquête.
Cette tendance a la baisse se retrouve dans la deuxième enquête. Les AES survenant à l’occasion des prélèvements est de 10% en 2004
Cette diminution est certainement due à la généralisation progressive de la mise à disposition de matériel sécurisé pour ce type de geste.

Page 33

Dans les solutions que je propose, je parle d’une plaquette regroupant des connaissances à avoir sur
Les patients a risque
Le bénéfice du port de gants
Les procédures à appliquer en cas d’AES
Le Geres et la mnh ont édité une brochure qui s’intitulant « 100 questions que se posent les soignants sur le VIH et VHC » daté de 2003 cela pourrait être remis aux soignants afin de répondre à leur questions


Mon positionnement ; mon cheminement

Lors de mon dernier stage, je me suis occupe d’un patient attend du sida et d’un autre attend d’une hépatite b
J’ai remis mon tfe à l’infirmière de médecine préventive la semaine dernière, qui m’a donné des résultats plus récents sur les AES dans le service d’urgence A. 3 AES ont eu lieu en 2004 lors de prise de gaz du sang, Une action sur les causes de ces AES a été effectuée. Un essai de seringue sécurisée est actuellement mis en place dans ce service.
Elle doit me contacter si des actions sont menées suite à la lecture de mon tfe
La semaine dernière, je suis retourne deux des services ou a eu lieu mon enquête, et j’ai remis mon tfe aux cadres de santé. Je leur ait laisse mes coordonnées, s’ils comptent utiliser mon tfe
Aujourd’hui, si j ’avais un autre sujet à traiter, je parlerai des infections nosocomiales dans les services de soin car cela fait toujours parti de la prévention des risques infectieux. Ces infections concernent les patients alors que les AES concernent les soignants.
Pour prévenir ces risques il faut observer les pratiques d’hygiène qui sont le ciment nécessaire a la base de l’ensemble des soins.


Voilà, je me tiens à votre disposition pour vos questions ou des points sur lequel vous voulez revenir ou approfondir

Site: http://www.infirmiers.com/etud/TFE/argumentation-orale-tfe.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://infirmier.forumzen.com
 
Le T.E.F.E. et l'oral...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» correction de l'expression du prof à l'oral
» oral pro
» oral DIP
» Révisions oral
» 2. Questions institutionnelles (entraînement oral)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infirmier Forumzen :: T. E. F. E ...-
Sauter vers: