Infirmier Forumzen


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Arrêt Cardio-Respiratoire ( Aspiration/ Intubation/ DEA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Manolo
Admin
Admin


Nombre de messages : 718
Age : 36
Emploi : Infirmier de Nuit en Cardiologie
Date d'inscription : 08/02/2006

MessageSujet: L'Arrêt Cardio-Respiratoire ( Aspiration/ Intubation/ DEA)   Mar 8 Juil - 5:23

A.) Définition

Interruption brutale de la circulation sanguine dans le corps qui s’accompagne d’un arrêt ventilatoire, d’une perte de connaissance et aboutit au décès du patient. L’arrêt cardio-respiratoire (ACR) est une Urgence Vitale.

Attention: Une réanimation précoce peut permettre d’éviter le décès.

B.) Etiologie

> Cardiovasculaires (trouble du rythme, trouble de la conduction, infarctus du myocarde, dissection aortique, hémorragie…)
> Traumatiques (accident de la voie publique, chute, blessures par armes, brûlures…)
> Neurologiques (accident vasculaire cérébrale,…)
> Intoxications (monoxyde de carbone, médicamenteuses, éthyliques,…)
> Respiratoires (« fausse route », noyade,…)
> Autres (troubles métaboliques, électrisations,…)

C.) Clinique

- perte de conscience (absence de réponse verbale, motrice et d’ouverture des yeux volontaire)
- arrêt respiratoire
- abolition du pouls carotidien

D.) Le Bilan Vital

1> évaluer l’état de conscience

-la victime peut elle me parler ?
-la victime peut elle me serrer les mains ?
-la victime peut elle ouvrir les yeux ?

Si la réponse à ses trois questions est négative, la victime est inconsciente.

Rappel : le score de Glasgow :

C’est le reflet de l’état de conscience du patient.



2 > Libération des voies aériennes

Elle intervient après avoir constaté l’inconscience du patient et se déroule en trois étapes :

-Desserrer et/ou dégrafer tout ce qui peut gêner la ventilation du patient (col de la chemise, cravate, ceinture, jupe,…)
-Basculer prudemment la tête en arrière tout en élevant le menton.
-Vérifier si aucun corps étranger ne se situe dans la bouche(dentier, aliment,…). En cas de présence d’un élément, le retirer.

> Ces 3 étapes permettent de libérer le passage de l’air vers la trachée et les poumons.

3> évaluer la détresse ventilatoire

Tout en maintenant la tête basculée, venir placer sa joue au dessus de la bouche de la victime tout en observant la cage thoracique durant 10 secondes et ainsi pouvoir :

-entendre la présence ou non d’une ventilation
-sentir sur sa joue la présence ou non d’un souffle
-observer la présence ou non de mouvements de la cage thoracique


> Si toutes les réponses sont négatives, la victime est en arrêt ventilatoire.

4> évaluer la détresse circulatoire

Prendre le pouls carotidien sur une durée maximale de 10 secondes.

La prise de pouls se fait en carotidien car il est le dernier à disparaître !

E.) L'alerte

Elle doit être passée après l’évaluation du bilan vital, auprès des services prévu dans votre structure (SAMU/réanimation/anesthésie) ou auprès du SAMU si cela se passe en dehors d’un service hospitalier.

Afin d’obtenir la meilleure réponse possible à vos besoins dans les plus brefs délais, elle doit comporter les éléments suivants :

- Noms et qualifications
- Numéro de téléphone où l’on peut vous joindre
- Lieu exact où vous êtes (soit le service + étages + aile + numéro de chambre soit la rue ou voie de circulation et sens + numéro de la maison + ville)
- Circonstances de la survenue du problème
- Nombre de victimes et le bilan vital de chacune d’elle
- Actes conservatoires entrepris




F.) Conduite à Tenir

Citation :
Seul en dehors du milieu hospitalier

- Toujours commencer par se protéger (risque électrique ? risque de chute d’objets ?...) et protéger la victime et les badauds (ex : sur une voie à grande circulation évacuer tout le monde).
- Rechercher la présence d’hémorragie (la stopper si nécessaire).
- Constater l’inconscience.
- Libérer les voies aériennes supérieures.
- Constater l’arrêt ventilatoire sur 10 secondes.
- Réaliser 2 insufflations
(si l’arrêt ventilatoire est avéré).
- Constater l’arrêt cardiaque sur 10 secondes.
- Alerter les secours
(tel SAMU : 15)
- Rechercher succinctement (se renseigner) un Défibrillateur Automatisé Externe (DAE).
- Si un DAE (DSA ou DA) est rapidement accessible, le mettre en place le plus tôt possible et suivre ses consignes.
- Réaliser le massage cardiaque en suivant le cycle 30 compressions thoraciques suivit de 2 insufflations.
- Reprendre le pouls carotidien toutes les 2 minutes (soit 5 cycles).
- Tant que la victime est en ACR, poursuivre le massage cardiaque alterné avec la ventilation assisté (VA).
- Rester à disposition des secours lors de leur arrivée.

Citation :
Seul en milieu hospitalier

- Se protéger et protéger le(s) patient(s).
- Constater l’arrêt cardio respiratoire.
- Alerter un collègue
(par la sonnette d’urgence, en appelant « à l’aide », tel…)
- débuter la réanimation.
- Alerter ou faire alerter le médecin.
- Envoyer chercher le chariot d’urgences.

- Une fois à plusieurs, suivre le déroulement suivant.

Citation :
À deux en milieu hospitalier

- Se protéger et protéger le patient.
- Constater l’ACR.
- Un des deux soignants alerte et récupère le chariot d’urgences pendant que l’autre débute la réanimation seul.
- Au retour de l’autre soignant, faire de la place autour et sur le lit
(sortir les petits meubles mobiles et encombrants, enlever les couvertures, enlever la tête de lit si possible,…).
- Le soignant qui mènera la réanimation s’installe à la tête du lit, avec le BAVU et l’aspiration, puis débute les insufflations.
- L’autre soignant s’installe de manière à pouvoir réaliser le massage cardiaque
(patient installé sur une surface rigide).
- Mise en place d’un DAE (DSA ou DA) s’il est disponible dans votre service ou du monitoring.
- Poursuivre la réanimation selon le rythme de 30 compressions thoraciques suivi de 2 insufflations jusqu’à ce que le réanimateur l’interrompe en vérifiant toutes les 2 minutes l’éventuelle reprise de pouls
- A l’arrivée du médecin réanimateur, suivre ses consignes et s’il intervient avec son équipe, un soignant du service reste à disposition de l’équipe.

Citation :
A trois (et plus) en milieu hospitalier

- Se protéger et protéger le patient.
- Constater l’ACR.
- Un soignant va alerter le médecin, un soignant débute la réanimation, un autre amène le chariot d’urgence et le(s) autre(s) dégage(nt) la chambre de tout objet gênant.
- Le soignant qui mène la réanimation s’installe à la tête du patient et s’occupe des insufflations
(à l’aide du BAVU) ainsi que de l’aspiration.
- Un soignant s’installe pour le massage cardiaque qui doit se faire sur une surface rigide.
- Ces deux soignant réalisent la RCP au rythme de 30 compressions thoraciques suivi de 2 insufflations, un(e) IDE s’installe au niveau du chariot d’urgences puis installe le DAE
(DSA ou DA) et/ou « scope » le patient.
- Cette même IDE pose une voie veineuse périphérique (sérum physiologique) et prépare 10 mg d’adrénaline (1mg/ml), soit 10 ml qui seront prêt à être injecté lorsque le médecin le demandera.
- Préparation du plateau d’intubation, vérification de l’aspiration.
- Si une quatrième personne est disponible, elle peut aller chercher le dossier du patient puis, à son retour, noter sur une feuille vierge les événements successifs et l’heure correspondante durant la suite de la réanimation.

- A l’arrivée de l’équipe de réanimation, se tenir à sa disposition.

Citation :
Règles pour bon déroulement de la réanimation

- Une seule personne doit diriger la réanimation.
- Discuter préalablement en équipe du rôle à tenir par chacun.
- Le matériel doit être connu et en état de bon fonctionnement.
- Seul le personnel nécessaire reste dans la chambre.
- Evacuer les « curieux »
(la voisine de chambre, les visites,…).
- Connaître les gestes de secourisme de base (demander une formation, se remettre à niveau).
- Pas de famille durant la réanimation sans pour autant l’abandonner dans le couloir (si possible laisser un soignant avec elle).
- Connaître les protocoles de service en cas d’ACR
- En cas de matériels défectueux, ne pas tenter de le réparer durant la réanimation cardio pulmonaire mais le remplacer immédiatement
. Il sera toujours temps de le réparer après…
- Dans certains cas particuliers, si la décision de ne pas réanimer a été prise en accord avec le patient, et/ou la famille de celui-ci, et l’ensemble de l’équipe , celle-ci devra être consignée par le médecin dans le dossier médical..

Attention: Il existe des protections pour insuffler sans avoir de contact avec le patient. Quelque soit l’attitude que vous adoptez vis-à-vis du bouche à bouche (liée aux risques infectieux, à la régurgitation…) la priorité est le massage cardiaque. En milieu hospitalier, la ventilation doit être pratiquée à l’aide du BAVU.

G.) Matériel et Utilisation

Citation :
L’aspiration

Elle se présente sous diverses formes :
- Murale
- Portative
- Fixée au chariot d’urgence
- Cône de venturi fixé à la bouteille d’O2


Le système d’aspiration est nécessaire lors de la réanimation et de l’intubation afin d’éliminer les risques d’inhalation liées à la régurgitation.

> Ces matériels peuvent être accompagnés de stop vide.

Pour tester l’aspiration, il faut boucher la sonde et provoquer une dépression de 400 mbar minimum.La puissance de l’aspiration varie selon la corpulence du patient. Il faut toujours avoir une sonde de gros calibre pour aspirer de la manière la plus efficace.

Objectifs:
- évacuer les sécrétions
- libérer les voies aériennes
- permettre les échanges gazeux
- prévenir une surinfection pulmonaire

Soins IDE:
- patient rose, sec, calme
- fréquence et rythme respiratoire
- amplitude symétrique


Citation :
Le plateau d’intubation

Attention: Lors de l'intubation, l’aspiration doit toujours être prête afin de prévenir le risque d’inhalation (majeur)

Constitution d'un plateau:

- 1 laryngoscope (pile et ampoule de réserve si nécessaire)
- 1 lame d’intubation de chaque taille
- au moins 1 sonde d’intubation de chaque taille
(à définir selon les services)
- une seringue de 20 ml pour gonfler le ballonnet de la sonde d’intubation
- 1 mandrin pour intubation difficile
- 1 pince de Magyl
- du sparadrap ou un lacet pour fixer la sonde
- 1 BAVU
- 1 filtre si le BAVU n’est pas à usage unique
- des lunettes de protection et un masque
- compresses
- gel lubrifiant


Contrôle:

- visibilité de la glotte
- ballonet situé juste derriere les corde vocales
- auscultation des 2 champs pulmonaires afin de pallier à une intubation selective lié à la fixation de la sonde ou lors de la mobilisation du patient
- symétrie du thorax du patient à l'insufflation
- compliance du ballon anesthesique lors d'une ventilation manuelle
- abscence de bruit hydroaérique lors insufflation de 10ml d'air par le biais du stethoscope posé au niveau de l'estomac

Surveillance:

- obstruction de la sonde
- intubation selective
- fuite d'air
- extubation
- bronchospasme
- oedème laryngé
- infection pulmonaire


Citation :
Le DEA (Défibrillateur Automatisé Externe)

- Les DAE regroupent les différents types de défibrillateur à caractère automatique, que ce soit le Défibrillateur Automatique ou le Défibrillateur Semi Automatique.

- Ils permettent à un personnel non médical de délivrer des électrochocs lorsque ceux-ci le recommandent.

- En effet, les DAE analysent le rythme cardiaque du patient et permet de « choquer » précocement les fibrillations ventriculaires, ce qui accroît considérablement les chances de survie des personnes retrouvées en arrêt cardio-respiratoire.

- Il est du rôle propre de l’IDE d’utiliser un DAE et de surveiller le patient placé sous ces appareils.

- L’utilisation de ces appareils ne nécessite pas de formation préalable. Néanmoins elle est conseillée et peut être obtenue lors d’un PSC1 ou lors de l’AFGSU de niveau 1 (Attestation de Formation aux Gestes et aux Soins d’Urgences)

- Lorsque le DAE est positionné, suivre ses instructions et les précautions d’utilisations liées à son emploi.


Site: http://www.infirmiers.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://infirmier.forumzen.com
 
L'Arrêt Cardio-Respiratoire ( Aspiration/ Intubation/ DEA)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Centre Cardio Respiratoire Les Pins : La motte Beuvron 41
» Que se passe t il apres l' arrét du tabac?
» prière pour arrêter le sang
» L'homme qui arrête son coeur
» Arrêter la lumière.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infirmier Forumzen :: Modules Divers :: Urgence / Réa-
Sauter vers: