Infirmier Forumzen


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Coma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Manolo
Admin
Admin


Nombre de messages : 718
Age : 36
Emploi : Infirmier de Nuit en Cardiologie
Date d'inscription : 08/02/2006

MessageSujet: Le Coma   Mar 26 Aoû - 5:55

A.) Définition

Perte prolongée de la conscience et de la vigilence mise en évidence par une abscence de réponses adaptées à des stimulis externes ou des besoins internes. Dans les formes gravec, ces abscences de réponses adaptées, s'associent avec une perturbation des fonctions végétatives.

Conscience: Connaissance de soi-même et de l'environnement ce qui nécessite une vigilence normale et une bonne intégration corticale des afférentes sensorielles.

Vigilence: Etat de veille maintenu par un système diffus de neurones siégeant dans la partie supérieure du tronc cérébral, du thalamus.

B.) Conséquences

* si léger

- le patient ne peut se réveiller de manière simples et ses réponses sont mal adaptées

* si profond

- le patient ne peut se réveiller et ses réponses sont complètements abscente
- les fonctions inconscientes du corps sont maintenues (coeur, poumon, thermogénèse)
- les fonctions végétatives sont maintenues
- s'il n'y a pas de conscience, le patient ne peut bouger et ressentir les choses

C.) Diverses préoccupation à connaitre

* Gravité

- si due à une hypoglycémie
- si due à une complication respiratoire
- si due à une complication circulatoire

* Profondeur

- étudier la réaction du patient par des stimulis intellectuels, sensoriels, externes
- évaluer les réponses motrices, sensorielles, orientation temps et espace

* Etiologie

- le contexte de survenue
- le mode d'installation (brutal ou progressif)
- les antécédents du patient (neurologique, psychique, cardiaque, hépatique, diabète, alcool, toxicomanie)
- si due à une hypoglycémie
- les manifestation cliniques ou non avant la survenue du coma
- le traitement en cours
- l'état cutanée
- effectuer un examen occulaire (midriase ou myosis)

D.) Causes

* Coma fébril
- abscès cérébral
- séropositivité
- méningite

* Coma avec signes focaux ou latéralisation
- vasculaire
- phlébite cérébrale
- hématome cérébral
- tumeur

* Coma avec crise convulsive
- mal épileptique

* Coma métabolique
- diabète
- déséquilibre ionique
- myxoedèmateux

* Coma toxique
- intoxication médicamenteuse volontaire
- alcool
- surdosage d'opiacés

* Coma traumatique
- chute
- accident

E.) Examens

- fréquence cardiaque
- fréquence respiratoire
- tension artérielle
- température
- glasgow
- posture du patient
- surveillance occulaire
(myosis ou mydriase)
- si déficit moteur
- vérifier la souplesse de la nuque si le contexte de survenue n'est pas traumatique


F.) Le Glasgow



G.) Facteurs aggravant lors coma

- hypoxémie
- hypocapnie
- hypercapnie
- hyponatrémie
- anémie aigue
- poussée hypertensive
- hypoosmolarité
- hyperglycémie


H.) Conduite à Tenir

- évaluer l'état respiratoire et circulatoire
- vérifier si détresse vitale ou non
- intubé le patient
(conséquent au risque d'obstruction des voies aériennes supérieures)
- être prudent car possibilité d'éventuelles lésions du rachis
- bien positionner les membres du patients
(risque escarre, attitude viscieuse, algoneuro-dystrophie, TVP)
- surveiller le point de ponction
- surveiller l'alimentation
- soins d'hygiène à effectuer
- soins des yeux et soins de bouche
- aérosols
- aspiration
- sondage urinaire
- kinésithérapie motrice et respiratoire


I.) Le Coma Artificiel

Il est également appelé : sédation. le coma artificiel est un coma provoqué par le médecin par administration d'un sédatif ou d'un hypnotique dont la fonction est d’endormir le patient. Le coma artificiel peut durer de quelques heures à quelques jours et permet de traiter un patient gravement malade, le plus souvent, lorsque le patient est sous respirateur et qu’il ne le supporte pas bien

J.) Le Coma Dépassé

Egalement appelé : mort cérébrale. Il se définie comme l'état de cessation complète et définitive de l'activité cérébrale. L'individu en mort cérébrale n'a aucune activité électrique cérébrale et ne montre aucune réactivité à l'examen neurologique (absence de réponse à la douleur, disparition des réflexes des nerfs crâniens (pupilles fixes par disparition du réflexe photomoteur pupillaire), disparition du réflexe oculo-moteur, du réflexe cornéen, de la ventilation spontanée).

Le diagnostic de mort cérébrale requiert une procédure rigoureuse et bien standardisée afin de s'assurer de l'irréversibilité et de l'étendue des lésions. Les critères légaux reposent généralement sur un examen neurologique non réactif dans toutes les sphères de l'activité cérébrale, ceci constaté par deux médecins, ainsi que sur deux tracés plats d'EEG réalisés à 4 heures d'intervalle ou une angiographie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://infirmier.forumzen.com
 
Le Coma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une ado croate sort du coma en parlant allemand
» Les NDE du coma, dans le livre de Kenneth Ring
» Un patient faussement considéré dans le coma pendant 23 ans
» Le coma
» Prophétie du pere Hyacinthe Coma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infirmier Forumzen :: Modules Divers :: Urgence / Réa-
Sauter vers: