Infirmier Forumzen


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Introduction à la Psychanalyse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Manolo
Admin
Admin


Nombre de messages : 718
Age : 36
Emploi : Infirmier de Nuit en Cardiologie
Date d'inscription : 08/02/2006

MessageSujet: Introduction à la Psychanalyse   Mar 7 Avr - 5:56

A.) Définition

La psychanalyse est une méthode psychothérapique et une théorie inventée par Freud qui sont centrés autour de la découverte de l’inconscient. Elle postule qu’on peut faire disparaître le symptôme grâce à la découverte de ce qui le détermine.

C’est une théorie qui attribut une importance capital à l’inconscient et aux premières années de la vie en affirmant que la personnalité se développe progressivement. En concluant à l’existence d’un inconscient, Freud affirme que les actes les plus banals et les actes les plus compliqués auraient une origine inconsciente. A partir de la, tous les symptômes ont un sens ainsi que tous nos actes.

C’est une méthode thérapeutique qui insiste sur la méthode de libre association, c’est à dire verbaliser tout ce qui passe par la tête ; elle insiste sur le fait de laisser s’exprimer le patient et d’interpréter les réactions affectives du patient à l’égard de son analyste, c’est ce qu’on appelle le transfert ; le sujet collabore à son traitement.

Citation :
Le fonctionnement de l’appareil psychique

B.) Le point de vue économique

Ce point de vue prend en compte et évalue l’énergie psychique, grâce à l’existence de cette énergie qui provient des pulsions, l’appareil psychique est capable d’une activité.

=> Les pulsions

La pulsion est une charge énergétique qui fait tendre l’appareil psychique vers un but : la satisfaction (pas forcément plaisir). C’est une force se manifestant comme un besoin (faim, soif) venant du corps et qui est supprimée par la satisfaction de ce besoin mais pas forcément dans une notion de plaisir au sens strict.

La pulsion a son origine dans les excitations corporelles (ex : excitation des sphincters : œsophage, bouche, anus, …), elle fait le lien entre le corps et le psychisme, car le corps exige de cette énergie de baisser ou d’augmenter la tension afin de retrouver un certain équilibre, c’est le principe d’homéostasie.

La pulsion est composée de 4 éléments :

* La poussée fonctionnelle

car toute pulsion est active et implique une notion de mouvement. Elle pousse vers un but, c’est un moteur (ex : la défécation). Le but de la pulsion est toujours la satisfaction, c’est à dire l’apaisement des tensions créées par l’excitation d’une zone corporelle (ex : le but serait la rétention ou l’expulsion).
La source de la pulsion trouve son origine dans la zone corporelle dans laquelle prend naissance l’excitation.

* L’objet pulsionnel constitue ce par quoi se satisfait la pulsion.

Ce qui agit au niveau du psychisme n’est pas la pulsion elle même mais un ensemble composé d’une représentation et d’un affect.

* La représentation correspond à une image mentale liée à une expérience de gratification ou de frustration.

* L’affect correspond à l’état émotionnel accompagnant cette représentation lors des expériences de gratification ou de frustration.

Freud a élaboré successivement 2 théories des pulsions :

=> En 1910 > l’opposition entre les pulsions d’auto conservation et les pulsions sexuelles.

* Les pulsions d’auto conservation
Elles correspondent à la préservation de l’individu, elles sont constituées de pulsions corporelles nécessaires à la survie (ex : dormir, manger,…) et sont composées de pulsions psychiques qui sont au service du MOI (ex : besoin de mentir pour être aimé).

* Les pulsions sexuelles
Elles correspondent à la préservation de l’espèce, c’est la reproduction, elles sont présentes dès la naissance et désignent toute une série d’excitation qui procurent un plaisir psychique en lien avec l’assouvissement d’un besoin psychologique. Plus tard, elles se retrouvent comme une des composantes de l’amour sexuel. Au début de la vie, la pulsion orale prédomine et ce plaisir oral se retrouve à l’âge adulte sous la forme du baisé ou de fumer une cigarette.

=> En 1920 > l’opposition entre pulsions de vie et pulsion de mort.

* La pulsion de vie
Elle comprend la conservation de l’espèce et tout ce qui se rattache à l’idée de liaison.

* La pulsion de mort
Elle comprend la réduction de l’état de tension à l’état zéro ; donc la mort est la destruction, on est dans la déliaison. L’anorexie mentale est un plaisir oral lié au refus de la nourriture ; la pulsion de mort est à l’œuvre et s’oppose à la pulsion de vie car l’anorexique lutte contre la faim.

Citation :
Les principes régissant le fonctionnement psychique

Au départ, l’appareil psychique fonctionne selon le principe de plaisir, c’est à dire que l’activité psychique a pour but d’éviter le déplaisir en déchargeant l’énergie psychique en trop. Ce principe régit la vie du bébé puis celle de l’adulte ; l’un et l’autre recherche la gratification, mais ce principe ne réduit pas définitivement la tension psychique.

L’appareil psychique fonctionne également selon le principe de réalité ; en effet, l’enfant et l’adulte sont confrontés à la frustration. Par la frustration, ils se heurtent alors à l’épreuve de réalité. Ce principe oblige le psychisme et l’individu à faire la distinction entre ses exigences internes (de que lui veut) et les exigences externes (ce qu’il peut faire). L’enfant aime être nu, c’est le principe de plaisir ; mais il ne peut pas sortir dehors complètement nu car la société l’interdit, c’est le principe de réalité.

Ces 2 principes s’affrontent constamment, ce qui est source de conflits. Il faut alors trouver un équilibre, un compromis entre chacune des exigences (ex : se promener nu chez soi).

C.) Le point de vue topique

C’est le point de vue essayant de représenter par des lieux, des instances, le fonctionnement mental.

En 1900, Freud élabore sa première topique ou les 3 instances sont :

* l’inconscient :
C’est le lieu des représentations qui se voient refuser l’accès à la conscience. Il obéit au principe de plaisir, il est le seul à rendre compte des phénomènes de rêves, de lapsus, des actes manqués et des symptômes. Il ne peut en aucun cas devenir conscient mais il permet la prise de conscience de ce qui a été refusé et/ou refoulé. C’est aussi la mémoire collective.

* Le pré-conscient :
C’est le lieu intermédiaire entre l’inconscient et le conscient, il fait écran entre les deux, il maintient dans l’inconscient ce qui est refusé, il est le lieu de stockage des représentations. C’est le siège de notre mémoire individuelle.

* Le conscient :
C’est le lieu recevant toute les informations du monde extérieur et du monde interne, il ne conserve rien, il ne traite rien, c’est un filtre. Il reçoit toute les informations et c’est le principe de réalité qui fait le tri et qui décide du rejet ou de l’acceptation des informations.

En 1920, Freud élabore sa deuxième topique ou les 3 instances sont :

* Le ça :
C’est le réservoir pulsionnel de la personnalité, il est inconscient, il contient le refoulé (ce qui a été refusé) et il est régit par le principe de plaisir. Le ça n’a aucune barrière, tout est possible.

* Le moi :
C’est le pôle défensif de la personnalité, il se développe au contact de la réalité extérieure, des exigences pulsionnelles du ça et des interdits du surmoi. C’est un médiateur qui préserve l’individu en l’adaptant à la réalité. C’est un tampon entre les conflits internes et les agressions du monde extérieur. C’est le siège de la conscience et le lieu des manifestations inconscientes.

* Le surmoi :
C’est le pôle interdicteur de la personnalité. Il se constitue par l’intériorisation des exigences et interdits parentaux. L’enfant n’aspire qu’au plaisir mais les interdits parentaux, moraux, sociaux et individuels l’obligent à renoncer à la satisfaction immédiate.

Conscient : le moi
------------
pré-conscient : le surmoi
------------
inconscient : le ça

D.) Le point de vue dynamique

il privilégie la notion de conflit psychique. Le conflit psychique est l’expression de désirs contraires de pulsions opposées (vie et mort) et de l’opposition entre les systèmes inconscient et pré-conscient / conscient. Tout comportement serait l’expression d’un conflit entre l’individu et le monde extérieur (ex : délire de persécution) ou un conflit à l’intérieur de l’individu lui même (ex : l’anorexie).

Dans la première topique,
le conflit est l’expression d’une opposition entre l’ inconscient et le pré-conscient / conscient où les pulsions sexuelles gênantes sont maintenus à l’écart du conscient.

Dans la deuxième topique,
le conflit se situe entre les diverses forces pulsionnelles. Lorsqu’une pulsion (ça) risque de rencontrer un interdit venu de la réalité extérieur (moi) ou de la réalité interne (surmoi), cela met en mouvement des mécanismes de défenses. Cela aboutit à des formations de compromis entre la satisfaction du désir et le respect des interdits (ex : les rêves, les lapsus, les symptômes). La formation de compromis est le moyen par lequel le refoulé fait irruption dans la conscience mais à condition de ne pas être reconnu. Le refoulé subit une transformation (rêves, lapsus, symptômes).

=> Le symptôme
C'est l’expression symbolique d’un conflit. Pour Freud, ce n’est pas le signe d’une maladie car le signe est une perception objective faite par un tiers, le symptôme est subjectif.

Freud distingue les symptômes typiques qui permettent de poser un diagnostic (ex : hallucination = état délirant) et les symptômes individualisés qui sont en lien avec la vie psychique de l’individu (ex : délire de persécution au lieu d’un délire mystique).

Le symptôme est l’expression d’un accomplissement du désir et la réalisation d’un fantasme inconscient.

Source: http://quesnel.stephan.free.fr/Index.htm

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://infirmier.forumzen.com
 
Introduction à la Psychanalyse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vulgarisation 5 - Introduction au génie génétique
» (Remy Chauvin) Introduction à certaines choses que je ne m'explique pas
» Introduction à la TCC
» Introduction aux pierres et cristaux
» [Info] Introduction et base du pendule.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infirmier Forumzen :: Modules Divers :: Sciences Humaines-
Sauter vers: