Infirmier Forumzen


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Troubles du Rythme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Manolo
Admin
Admin


Nombre de messages : 718
Age : 36
Emploi : Infirmier de Nuit en Cardiologie
Date d'inscription : 08/02/2006

MessageSujet: Troubles du Rythme   Mer 22 Mar - 19:51

A.) Les extrasystoles

* Définitions

Contractions cardiaques anormales survenants de manière prématurée au cours du cycle cardiaque. Il en existe deux sortes : les extrasystoles ventriculaires (qui trouvent leur origine dans l’ensemble du myocarde) et les extrasystole supraventriculaires (où on retrouve un centre d’excitation situé au dessus du faisceau de His, au niveau du nœud sinusal ou auriculo-ventriculaire)

* Causes

Une hyperexcitabilité électrique d’une zone limitée du myocarde

* Symptômes

- sensation de coups dans la poitrine
- sensation d’emballement du cœur
- palpitations
- malaise
- pause cardiaque

* Diagnostic

Il se fait par l’appréciation du pouls et par l’auscultation cardiaque (qui vont permettre d’apprécier l’irrégularité des battements cardiaques).

* Examen

ECG peut être réalisé
holter ECG (enregistrement ECG sur 24h)

* Traitement

- anti arythmiques (béta-bloquants ou inhibiteurs calciques)
- digitaliques.
- arrêt de tabac, café, alcool

* Complications

Une extrasystole importante peut se compliquer d’une fibrillation.

B.) Les tachycardies

* Définition

Accélération de la fréquence des battements cardiaques au-delà de 100 pulsations/min.

(plus la fréquence cardiaque augmente, moins le volume de sang éjecté dans la circulation par le cœur sera importante, car les ventricules n’ont plus suffisamment de temps pour se relâcher et se remplir de nouveau, ou bien, les contractions sont trop faibles et non coordonnées).

Il faut distinguer les tachycardies supraventriculaires des tachycardies ventriculaires.

* Causes

Lors d’un exercice musculaire ou lors d’un trouble du rythme ou au cours d’une hyperthermie, anémie, maladie cardiaque ou pulmonaire ou encore par traitement médicamenteux.

Citation :
Ventriculaire

Def:
Au cours des ventriculaires, l’influx électrique prend naissance dans la paroi ventriculaire, sa propagation n’obéit alors plus aux lois naturelles.

les battements du coeur peuvent monter jusqu’à 300 batt./mn.
Elles sont graves et mal tolérées car le ventricule ne peut plus remplir ses fonctions d’éjection du sang.

On y retrouve le flutter ventriculaire et la fibrillation ventriculaire (disparition de toute contraction organisée des ventricules, remplacée par une trémulation (anarchique et inefficace) pouvant entraîner un arrêt cardiaque.

Le traitement est donc la cardioversion (choc électrique externe).

Citation :
Supra ventriculaire

Def:
Au cours des supraventriculaires, l’influx électrique provient des oreillettes et se dirige vers les ventricules selon des modalités proches des conditions physiologiques.

Flutter auriculaire :
Contractions de l’oreillette régulières et coordonnées.
Elles peuvent atteindre 200 à 400 battements/mn mais les ondes ne sont pas toutes transmises au ventricule puisqu'elles sont filtrées par le nœud auriculo-ventriculaire. Elles sont donc bénignes.

Il est parfois nécessaire de recourir à un choc électrique ou une stimulation des oreillettes pour rétablir un rythme sinusal normal.

Tachycardie sinusale :

les excitations proviennent du nœud sinusal.

Tachycardie paroxystique :

les excitations proviennent de l’oreillette et sont toutes transmises au ventricule. (160 à 200 batt./mn).

Evolue par crises de quelques minutes qui s’accompagnent d’angoisse et sensation de mort.

La vie n’est pas mise en danger mais il y a risque d’apparition d’une insuffisance cardiaque.

Fibrillation auriculaire :

les contractions des oreillettes peuvent atteindre 350 à 600/mn et sont inefficaces. La conduction au ventricule est irrégulière. Cela entraîne une contraction rapide et irrégulière de ventricules.

C’est ce qu’on appelle une arythmie complète par fibrillation auriculaire [/b[b]](ACFA).

Jonctionnelles :

il s’agit d’un « court-circuit » au niveau du nœud auriculo-ventriculaire. Elles peuvent atteindre 200 battements/mn et sont en général bénignes.

* Signes cliniques

- accélération des battements cardiaques
- vertiges
- perte de connaissance
- palpitations
- dans les formes graves : décompensation cardiaque aiguë et détresse respiratoire

* Examens

- ECG

* Evolution

Formation de thrombus et risque d’embolisation dans la circulation

Risque de fibrillation ventriculaire (cas des tachycardies ventriculaires) qui mène à une insuffisance cardio-respiratoire et à une mort apparente.

* Traitement

- arrêt du tabac, du café
- administration d’ anti-arythmiques (béta-bloquants, digitaliques)
- destruction par voie endocavitaire de la zone du myocarde responsable
- traitement de la cause
- repos
- défibrillation sous contrôle ECG et anesthésique dans les formes graves (fibrillation ventriculaire…)

C.) Les bradycardies

* Défintion

Ralentissement des battements cardiaques < 60pulsations/mn

Il en existe différentes sortes :

Sinusale :

Bénignes et non traitées

Syndrome du sinus carotidien :

La compression du sinus carotidien (dilatation au niveau de la bifurcation de l’artère carotide primitive contenant des récepteurs vasculaires à la pression).

La bradycardie peut aller jusqu’à la pause cardiaque.

* Symptômes

- vertige
- confusion
- asthénie
- essoufflement
- perte de connaissance

* Examens

- ECG
- pouls

* Traitement

il repose sur la pose d’un stimulateur cardiaque.

D.) Troubles de la conduction cardiaque

* Définition

On les retrouve lorsque l’excitation normale en provenance du nœud sinusal n’est pas transmise par un chemin normal et avec une vitesse normale vers le myocarde.

Syndrome de pré-excitation :

L’excitation de l’oreillette n’est pas transmise par le nœud auriculo-ventriculaire mais par des voies accessoires. Cela entraîne une excitation ventriculaire précoce

Bloc sino atrial :

Trouble de conduction entre le nœud sinusal et l’oreillette. Lorsque l’excitation ne parvient plus au nœud auriculo-ventriculaire, ce dernier prend le relaie.

Bloc auriculo-ventriculaire :

Trouble de la conduction entre l’oreillette et le ventricule.

Dans un BAV, l’impulsion électrique traverse le nœud auriculo-ventriculaire et le faisceau de His, lentement, par intermittence ou pas du tout.

Bloc de branche :

Trouble de conduction au niveau d’une branche du faisceau de His (droit ou gauche). Il n’y a pas de conséquence hémodynamique.
Le problème, lorsque les deux côtés sont touchés : nécessité de pose d’un stimulateur cardiaque.

* Symptômes

- essoufflement
- sensation d’épuisement

Il en existe différentes sortes allant de bénin à important

Examens

- ECG

* Traitement

- anti-arythmiques
- pose d'un stimulateur cardiaque artificiel (pacemaker)

* Complication

le risque est une diminution d’apport d’oxygène au cerveau pouvant entraîner une syncope ou des convulsions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://infirmier.forumzen.com
 
Troubles du Rythme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les troubles du rythme cardiaque
» Trouble du sommeil lié au rythme circadien (Auparavant Trouble du rythme veille-sommeil) - DSM-IV
» des troubles nerveux
» QI et Troubles anxieux en tous genres...
» Les Troubles Obsessionnels Compulsifs ( TOC )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Infirmier Forumzen :: Modules Divers :: Cardiologie :: Pathologies-
Sauter vers: